2 juin 2016 4 02 /06 /juin /2016 15:53

C’est dans la très belle région Midi-Pyrénées que l’ASPTT Agen Athlétisme Pascal Couturier s’est illustrée durant le week end.

Frédéric DUBOIS s’en est allé faire un petit tour de 9 kms du côté de Toulouse et plus précisément à Mons, sur un parcours vallonné qu’il boucle en 39’42 et termine 38ème au scratch et 8ème V2. Une course sympathique dotée d’une belle organisation et d’une très bonne ambiance malgré la pluie.

Enfin… « La Sortie club du week end » ! Ils s’étaient donnés rendez-vous dans deux ans et n’ont pas failli. Ils se sont retrouvés « entre ciel et terre » sur le plus haut pont du monde : le Viaduc de Millau.
Après quelques heures de route, nos représentants de l’ASPTT arrivent à l’auberge « Au bon accueil » tenue par Monsieur « JPP » et où séjourne son ami Manu Chao. Après s’être délestés de leurs bagages, nos voyageurs partagent tous ensemble le festin « diététique » spécial course à pied concocté par JPP et son équipe. Pas de « flambadou » cette année mais une excellente truffade! A la fin de ce banquet et après avoir partagé quelques breuvages verdâtres, vint l’heure du repos et les questions pour certains : seront-ils à la « hauteur » de ce viaduc ? Il faut dire que pour certains la préparation effectuée ne se voulait pas rassurante!
Dès l’aube, ils sont prêts et impatients de se joindre à ce bouchon de 15000 conducteurs de baskets. En effet, pour cette 4ème édition, ce sont 15000 coureurs venus du monde entier participer à ce périple de 23,7 kms dont 5 kms sur le plus haut pont du monde, suspendu 270 mètres au-dessus du vide, de quoi donner le vertige mais offrir une vue imprenable sur la ville de Millau, ses Causses et la Vallée du Tarn. Un peu de fraîcheur les oblige à se vêtir de quelques « costumes plastiques » en attendant le départ. Vague bleue, vague verte, les voilà partis ! Ils plongent en douceur dans la course à travers la ville de Millau, puis apparait petit à petit à nos coureurs le viaduc qui émerge des falaises du plateau. Il semble très loin, très haut, presque infranchissable et pourtant dans une heure, (dans quelques minutes pour d’autres !), leurs pieds fouleront ce tablier unique de 2460 mètres, non sans avoir auparavant réussi l’ascension jusqu’au sommet du plateau (300m de dénivelé). Arrivés sur le viaduc, oubliés la côte et le chrono et vive l’appareil photo! Il s’agit tout d’abord d’immortaliser l’instant et de profiter inlassablement de ce spectacle magnifique. Toutefois, Jean-Baptiste Chipy, dont c’était la première participation, n’a pas pris le temps de prendre des photos et a décidé de regarder le chrono et il a bien fait, puisqu’il termine 15ème au scratch (sur 15000 coureurs!) en 1h27! Bravo JB et en plus il a pris beaucoup de plaisir à participer à cette course conviviale. Tous les coureurs ont (globalement !) affiché de beaux chrono, ainsi Mathieu Vilatte termine 146ème en 1h40, Bruno Graulet 244ème en 1h44 suivi bien évidemment de Philippe Alvès en 1h47 à la 325ème place, notre coach et organisateur Yves Monge 458ème en 1h49, Bernard Dieulefit en 2h14 et Nans Maurin en 2h25. Bravo les garçons ! Mais les filles n’ont pas démérité non plus, bien au contraire. Véronique Graulet boucle ce parcours en 2h18, suivie de Nathalie Saby en 2h21, Lucie Barrat en 2h23 et Marina Cribelier en 2h25. Bravo les filles !! S’étaient jointes à cette sortie Daisy Dufour et Joëlle Massip qui terminent respectivement en 2h05 et 2h16. Ils n’ont pas regardé le chrono et semblaient hors du temps, Marco et Stéphanie en ont profité pour prendre des photos et ramasser des coquelicots mais sont quand même arrivés au terme de cette course après une préparation quelque peu « minime » ! Ainsi, avec ou sans chrono, de jolis défis ont été relevés pour chacun! Tout au long de ce parcours, la course fut à la fois difficile, chaleureuse, conviviale, drôle, belle, costumée, magique, encouragée, photographiée, applaudit, merveilleusement organisée et quel bonheur, au terme de ces 23,7kms, l’arrivée dans ce parc qui portait si joliment son nom ce jour-là…Victoire!!!
Un merci tout particulier à Yves pour cette organisation et cette très belle sortie club, merci également à nos chauffeurs, et merci à JPP pour son « bon accueil » que nous n’avons pas manqué de revenir saluer au retour!
Et si on se donnait rendez-vous dans deux ans…?

L’ASPTT…sur le toit du monde!

Partager cet article

Repost0

commentaires